Le chant des étoiles

Voici mon nouveau projet : un patchwork composé de triangles équilatéraux, de trapèzes et d’hexagones pour plein d’étoiles en soie reliées entre elles par des lainages pour costumes d’hommes.

Technique de la méthode anglaise.

Voici le résultat des premières étoiles assemblées :

Les étoiles peuvent être assemblées de quatre façons différentes sans compter les très nombreuses associations de couleurs, ce sera un bonheur !

[

Publié dans Patchwork | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Textiles de l’Inde

Un magnifique reportage d’Arte trouvé sur le site de Tricotin.

Gujarat textile

Cliquer ici pour visionner (58 min).

Si vous aimez les textiles, l’Inde, les arts populaires, la teinture, la broderie, le tissage, les sociétés traditionnelles et leur intégration dans la modernité, ce magnifique reportage vous est destiné.

   Gujarat impression bloc

Publié dans Arts du fil et de la laine | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Pentagone

En écho à mes essais de triangles d’or et d’argent. Peut-être que je reprendrai mes essais plus tard…

La Ruche des Quilteuses

Dans le monde des blocs de patchwork, la géométrie est au service de la représentation de la Nature ou de symboles… mais le choix est raisonné par l’accessibilité du dessin.Les angles droits et à 45° font partie du quotidien de la quilteuse et se dessinent sur un simple papier quadrillé. Le « monde de l’hexagone », avec ses angles à 60°, ses losanges à 30° pour monter des cubes ou des étoiles à six branches, sont également connus.

En revanche, même si la grande majorité des fleurs que nous cotoyons sont à 5 pétales*, elles ne figurent que rarement en bloc piécé.  C’est pourtant spontanément le nombre de pétales qu’un enfant dessine souvent pour une fleur, son cerveau ayant probablement enregistré cette harmonie dans la Nature. C’est d’ailleurs bientôt la Fête du Printemps au Japon, célébrée chaque année au moment de l’éclosion des pruniers ornementaux (Sakura) à cinq pétales.

Dans les blocs de patchwork traditionnels…

Voir l’article original 301 mots de plus

Publié dans Non classé, Patchwork | Tagué , | 3 commentaires

Triangles d’or et d’argent, suite (et fin ?)

Je vous parlais dernièrement de mon projet de patch exclusivement avec des triangles d’or et d’argent.

Voilà ce que j’ai fait jusqu’à présent :

DSCN2383

Pour tout dire, je suis déçue…

La progression dans le motif est ingérable pour moi (je rappelle mon peu d’expertise en mathématiques). Je peux difficilement anticiper ce que je devrai mettre comme triangles suivants. Préparer une étoile est facile mais l’intégrer à ce qui est déjà fait l’est nettement moins.

L’assemblage des triangles ne me satisfait pas non plus : trop d’imprécisions et de trous. J’ai choisi de travailler en méthode anglaise pour m’assurer une certaine précision entre des lainages et des soies. Peut-être n’était-ce pas ce qui convenait ici…

Je pense donc m’arrêter ici et considérer cette ébauche comme une expérience intéressante de ce que j’aime et n’aime pas faire et de mes limites techniques, le but de ces exercices étant, malgré tout, de me procurer une certaine joie.

Publié dans Patchwork | Tagué , | 5 commentaires

JungJung, artiste japonaise

Je ne résiste pas au plaisir de relayer ici l’interview de l’artiste JungJung par Flore Vallery-Vadot. Il s’agit d’une artiste japonaise qui crochète des fleurs et des légumes avec une finesse incomparable.

JungJung work_02_14Voici une broche-radis dont la photo est extraite du site de JungJung.

Décidément, je trouve les artistes japonais époustouflants !

Publié dans Arts du fil et de la laine | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Triangles d’or et d’argent

Il y a quelques années déjà, je suis tombée sur un mini-salon à Bruxelles, Maths en rue. Je n’ai jamais particulièrement été forte en maths mais il y a malgré tout des choses qui m’attirent même si ma compréhension de ces choses est limitée. J’aime en tout cas les formes géométriques et j’ai donc trouvé sur ce salon un sac de triangles en contreplaqué. Ce sont des triangles d’or et d’argent. Si la chose vous intéresse, je vous invite à regarder sur Wikipédia par exemple. Vous pouvez également regarder sur ce site pour comprendre mieux comment ces triangles s’imbriquent.

Bref, avec ces deux triangles isocèles, on peut construire un pentagone, des étoiles, etc. Ces deux formes de triangles permettent aussi de faire un pavage, sans qu’aucune autre forme ne soit nécessaire. En voici des exemples :

images

penrosebackground 2

Je me disais donc que je ferais bien un patchwork en utilisant ces deux modèles de triangles. Ce qui est difficile, c’est que, si à première vue et sans trop faire attention, le pavage semble régulier, en fin de compte, il ne l’est pas du tout. Donc, il n’est pas question de prévoir aligner des étoiles ou d’autres formes à intervalles réguliers.

J’ai fait un petit essai avec mes triangles en contreplaqué :

DSCN2377

Ce n’est pas simple. S’il y a une régularité possible, mes compétences mathématiques ne me la mettent pas à portée. Je pense donc que je travaillerai de proche en proche, avec mes tissus mais aussi en prévoyant la marche à suivre avec mes triangles en contreplaqué.

A bientôt pour mes premiers assemblages.

Publié dans Patchwork | Tagué , | Laisser un commentaire

Champ de fleurs : les rosettes spéciales

Très vite, je me suis retrouvée avec des tissus avec des motifs impossibles à couper, notamment, une fleur brodée extrêmement dense, dure et raide, un tout petit peu plus grande que mon hexagone de base. Comme l’idée, au départ, était d’employer tous mes échantillons (j’en ai utilisé beaucoup et il m’en reste encore, c’est dire que je partais à l’aveugle), je ne voulais pas laisser ces tissus de côté. J’ai donc dû trouver une solution pour avoir une rosette de même taille que les autres. J’ai composé avec des multiples d’hexagones et de demi-hexagones. Voici ce que cela a donné : DSCN21412015-01-27 12.25.09 DSCN2198

DSCN2311Il se fait que ce tissu particulier (plusieurs couleurs disponibles et donc plusieurs fois utilisé…) est particulièrement serré et douloureux à coudre… Par contre, j’étais ravie du résultat. Une jolie fleur bien centrée et bien entourée.

L’expérience (et le lâcher-prise) venant, j’ai pris plus de liberté avec la taille de mes rosettes, profitant de tissus comme celui décrit ci-dessus mais d’autres aussi que je n’avais pas envie de réduire à un hexagone de 3 cm de diamètre. Et bien sûr, il ne m’en a pas fallu plus pour passer à une taille de rosette supérieure, parfois par « nécessité » comme ici :

2015-01-27 11.30.14

DSCN2149

DSCN2186 DSCN2188

… mais aussi par plaisir (ou par paresse, ou par manque d’imagination) pour rajouter un rang de pétales autour de ma rosette. Cela me permettait de donner du peps à une rosette que je trouvais semblable à d’autres, de noyer des carreaux qui m’ont toujours fait problème, de juxtaposer deux couleurs complémentaires, contrastées ou en camaïeu. Bref, j’ai continué à m’amuser… Dans ce rang de pétales supplémentaire, j’ai toujours mêlé plusieurs tissus, parfois plusieurs couleurs, histoire de ne pas tomber dans de lourds aplats.

2015-01-27 12.06.32 DSCN2227

DSCN2292

DSCN2310

2015-01-27 11.26.56

DSCN2373

DSCN2340

DSCN2336

DSCN2329

DSCN2334

DSCN2326 DSCN2324

2015-01-27 12.05.31

Ces rosettes à deux rangs comme ces dernières me donnaient encore plus de possibilités de mélange de couleurs pour une même rosette et j’ai continué à m’amuser…

Publié dans Patchwork | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

« Champ des fleurs », les rosettes lignées

Pour terminer mon « Champ de fleurs », il me reste encore les bords, le dos et sa broderie-dédicace (en cours) et les nouettes pour fixer le tout. Dans mes tissus d’ameublement, j’avais gardé toutes les soies (principalement des soies de Beacon Hill (des tissus fabuleux) et Robert Allen mais aussi pas mal de soies et soieries de Lelièvre, Tassinari & Chatel, Nobilis. J’ai aussi gardé les velours, velours de soie principalement, épais mais assez souples. J’en ai utilisé en fin de compte beaucoup, souvent comme coeur de la fleur, de la rosette. L’ensemble n’est bien sûr pas du tout plat, mais les morceaux sont petits, sauf quelques exceptions, et j’aime cet aspect un peu moutonnant. Dans l’ensemble, il y a aussi quelques chutes de projets passés et deux ou trois cravates…

Les tissus lignés sont particulièrement amusants à assembler.

Un même tissu peut donner des résultats très différents selon la coupe et l’assemblage. Ces 6 rosettes utilisent le même tissu, rayé de bruns, roses et orangés, clairs et foncés, rayures larges et plus étroites.

2015-01-27 12.23.19  2015-01-27 12.21.41

2015-01-27 12.17.52 2015-01-27 12.15.28

2015-01-27 12.17.26

2015-01-27 12.16.45

La façon de couper les hexagones permet un nouveau jeu de lignes que ne laissait parfois pas présager le tissu.

2015-01-27 12.14.05

2015-01-27 12.09.52

DSCN21522015-01-27 12.08.12

Parfois aussi, la quantité de tissu disponible ne permet pas de couper 6 hexagones identiques.

2015-01-27 12.11.20

DSCN2157

2015-01-27 11.23.56

2015-01-27 11.26.02

2015-01-27 12.19.36

C’est ça qui m’a amusée : faire avec ce qu’il y a et s’il n’y a pas assez, composer, faire un nouveau motif.

Oui, décidément, les tissus lignés offrent plein de surprises.

Dans le prochain article, je vous montrerai des rosettes spéciales…

Publié dans Patchwork | Tagué , , , , | 4 commentaires

Premier patchwork, « Champ de fleurs »

Et voilà, je viens de terminer le top de mon premier patchwork commencé en 2006. Il s’appelle « Champ de fleurs ».

2015-01-28 DSCN2376

Il est de toute beauté.

Il mesure environ 190 cm de côté. Il est encadré d’une bande de mes merveilleux lainages Scabal gris anthacite qui sera de 3 cm, une fois l’assemblage du sandwich terminé. Par curiosité, j’ai compté combien de rangées de petits hexagones j’avais : 86 rangées sur 85 et 2 rangées de demi-hexagones. L’ensemble couvre donc une surface d’environ 7310 hexagones de 3 cm de diamètre. Si j’avais prévu ça au départ, je crois que je ne l’aurais jamais terminé… et peut-être pas commencé. Tout a été cousu à la main, c’est sans doute une folie…

Il reste maintenant à coudre l’arrière : des morceaux de lainages Scabal qui, cette fois, seront cousus à la machine, la couture à la main ne se justifiant pas pour assembler des bandes…

J’ai également préparé la dédicace en Word Art. Il n’y a « plus qu’à » la transférer et la broder. Ce sera un peu long mais je ne suis plus à ça près.

Enfin, pour l’assemblage du sandwich, je vais faire des nouettes. Je n’ai pas le molleton. Il faudra attendre un peu.

2015-01-28 DSCN2375Dans mes prochains articles, je vous montrerai de plus près les rosettes.

 

 

 

Publié dans Patchwork | Tagué , , , , | 4 commentaires

Deuxième patchwork : lainages et soieries

Pendant que je travaillais au Premier Patchwork, je pensais déjà à d’autres projets. J’avais envie de faire quelque chose avec des lainages pour costumes d’hommes. J’ai donc été solliciter une très belle maison de confection de Bruxelles en demandant des chutes destinées à la poubelle. J’ai reçu deux grands sacs poubelle, puis un troisième plein de chutes, parfois très grandes de très beaux lainages, pour la plupart des cachemires, beaucoup de noirs et gris, des marrons et des bleus.

J’ai également utilisés mes échantillons de soieries d’ameublement et j’ai choisi un modèle de cubes (tumbling blocks) qui me tentait depuis longtemps.

2015-01-10 10.54.47 2015-01-10 10.55.20

2010-11-28 assemblage05La technique, très différente du Premier Patchwork, est aussi beaucoup plus rapide. Les morceaux de tissus sont plus grands aussi. Les cubes sont tous assemblés par des coutures à la main. Par contre, j’ai repassé au fur et à mesure pour que l’ensemble soit le plus plat possible. Je n’ai pas tenu compte de ce qui est généralement préconisé lorsqu’on fait du patchwork : tissus très différents en termes de matière et d’épaisseur, mélange de tissus très raides et très souples.

L’arrière est composé de grandes chutes de lainages et de quelques grands morceaux de ma sélection de tissus d’ameublement.

2011-04-02 arrière01 2011-04-02 arrière02

A l’arrière également, j’ai brodé la mention des tissus utilisés, les dates de réalisation et le nom que j’ai donné à ce patchwork : « Equilibre ». Le tout est fixé par des nouettes à intervalles réguliers. Il mesure 165 cm sur 200 cm.

2011-04-02 assemblage05

Publié dans Patchwork | Tagué , , , , , , | 2 commentaires